La culture de la vigne

 

La culture de la vigne dans cette région privilégiée remonte aux temps romains. En témoignent les mosaïques superbes découvertes à la Villa gallo-romaine de Séviac: les plus belles, avec leurs volutes tout en grappes, ceps et feuilles, chantent les vendanges.
A partir de cette époque gallo-romaine un grand nombre de ces cépages seront cultivés en Armagnac. Bon nombre de ces cépages ont totalement disparu.
Certains ont résisté au temps, mais sont aujourd’hui cultivés de manière confidentielle, comme la Clairette de Gascogne, le Jurançon blanc, le Mauzacblanc, le Plant de Graisse, le Mauzacrosé, le MeslierSaint François.
Mais aujourd’hui 4 cépages sont nécessaires à l’élaboration d’un bon Armagnac.

En effet les siècles et la patience des hommes pendant ces siècles ont montré que certains cépages correspondaient mieux à certains sols, et que par ailleurs, certains cépages allaient fournir des caractéristiques intéressantes au vin qui lui-même allait déterminer les subtilités des eaux de vies finales.

4 noms de cépages pour un Armagnac équilibré :

Grappe de raisin Ugni-Blanc

L’Ugni-blanc est le cépage de distillation par excellence. Il donne des
vins acides, peu alcoolisés, qui après distillation produisent des eaux de
vie fine et de qualité. Ce cépage s’adapte aussi bien au Bas Armagnac
qu’à l’Armagnac-Ténarèze.

Grappe de raisin Folle Blanche

La folle blanche est le plus connu mais sa culture sur porte greffe le rend
plus fragile aussi est-il peu représenté. La folle blanche produit des
eaux-de-viefines, souvent florales et d’une grande élégance qui sont
particulièrement valorisées en blanche ou dans les Armagnacs jeunes.

Grappe de raisin Baco

Le Baco est une originalité dans le paysage viticole français. C’est un
croisement interspécifique, fils de la folle blanche et du Noah. Il a été
inventé par un instituteur landais, Monsieur Bacoà la suite du
phylloxéra. Il s’est particulièrement adapté aux sables du Bas Armagnac
où il donne aux eaux-de-vie de la rondeur, de la suavité et des arômes de
fruits mûrs, particulièrement après un long vieillissement.

Grappe de raisin Colombard

Le Colombard est aujourd’hui très utilisé et valorisé dans la vinification des vins
de Pays des Côtes de Gascogne. Sa distillation est donc confidentielle; ses
arômes fruités et épicés sont appréciés en assemblages.

La Clairette de Gascogne, Le Jurançon blanc, le Plant de Graisse, le MeslierSaint François ou le Mauzacblanc et rosé, sont tous des cépages anciens, autorisés dans le décret d’appellation, mais ils ne sont représentés aujourd’hui que par quelques hectares de vignes.